Accueil > Le lieu > tranchées dans le vif

tranchées dans le vif

dimanche 7 mars 2010, par gepeto

La Grée sort de ses tranchées !

La raison des réseaux, eau, énergie, communication : tout à été mis sur le tapis... ou plutôt sous le tapis. Ce temps qui a l’air de passer si lentement d’habitude, cette fois-ci a eu comme un hoquet. Une sorte de chance nous a gratifié un moment d’un géant jaune, un hydre hydraulique qu’est le tracto-pelle. Christophe, en véritable orfèvre, a taillé, creusé, saigné, terrassé, créant fossés, chemins, terre-pleins, ouvrant le sol de rocaille, le schiste de la grée. Nous avons posés des tuyaux, des câbles et raccordé la ferme au manoir, le commun à la ferme, à l’atelier, ou en prévision encore à d’autres bâtiments.

Ce fut les tranchées pendant un temps, la boue et les aiguilles de pierre, en tas, en butte. Les fossés ont été curés, les fosses vidées. Partout le manoir était en chantier.

Au nord aussi Mata, Xavier, Gilles et le meka dompté ont ouvert le sol, re-découvrant l’évacuation vieille de plusieurs siècles pour la remettre en état. Puis la terre, la pierraille retournèrent sous nos pieds, hors du regard, ne laissant que le souvenir du travail, comme si un géant cyclopéen avait juste changé certaines choses éparses, le temps d’une lune. Et il ne nous reste que quelques tubes, intestins de toutes les couleurs qui ressortent de la terre qu’il faut raccorder...


Des photos sur la galerie

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
conception graphique par c.bavota, Juan Gordillo & la Fabrique du Libre sous licence GPL