Accueil > Réseaux > Sauver le bocage de Notre Dame des Landes

Sauver le bocage de Notre Dame des Landes

lundi 22 novembre 2010

L’appel a mobilisation des opposants au projet d’aéroport de Notre Dame
des Landes revient au devant de l’actualité militante !

Depuis le 8 novembre dernier, des enquêtes parcellaires, avec les menaces
d’expropriations qui vont avec, et donc la continuité plus que réelle de
ce projet irresponsable, inhumain, destructeur.

D’autres rassemblements auront lieu puisque ces enquêtes se poursuivent,
ainsi que d’autres opérations dans le but de faire aboutir ce projet
d’aéroport.

Tout soutien est souhaitable. Vous pouvez vous impliquer dans cette lutte,
momentanément ou durablement.
Cet aéroport ne doit pas voir le jour...
Ce sont des kilomètres carrés de terres recouvertes de bitume, des
bocages, forêts et autres champs à vaches détruits, des maisons démolies,
leurs habitants relogés de gré ou de force, des exploitations agricoles
anéanties, une incohérence énorme avec l’évolution planétaire des
pollutions, la contradiction flagrante avec les volontés supposément
écologiques des décideurs politiques, etc.

Mobilisons nous.
Faites tourner l’information.

Appel

Si vous voulez nous rejoindre, ou même venir pour nous rendre visite, nous
sommes toujours ouvert-e-s. Il y a plein de maisons, de champs, d’arbres
et de caravanes qui demandent à être occupés et défendus quand le temps
sera venu. Si vous avez votre propre projet pour contribuer, envie de
créer un nouvel espace, jardin, ou des idées d’actions, ou n’importe
quelle ressources utile, talents et mieux encore... nous vous encourageons
à essayer et à être le plus possible auto-suffisant et organisé dans cet
endroit. Venez prendre part à cette lutte toujours grandissante contre la
machine du progrès (technique). Et si vous ne pouvez pas venir nous rendre
visite, peut-être avez vous l’envie de visiter quelques sites de Vinci par
chez vous.

Liste de souhaits, idées à amener : vélos et remorques à vélo, bâches,
outils, matériel de construction et de barricadage, matériel de grimpe
(pour grimper dans les arbres et construire des cabanes : )), ordinateurs
et connaissances techniques, brouettes, poêles à bois, cordes en tous
genre (de grimpe, polyprop...), livres, camions/camionnettes, des
ressources média, idées, inspirations, énergie pour lutter, ânes, dragons
et dentistes...
Plus d’infos : zad@riseup.net
Rejoindre notre forum :
zad-occupation@liste.aktivix.org

Historique

Depuis plus de 40 ans, un nuage orageux s’est abattu sur les zones
rurales, où il y a des fermes, des maisons, des terres maraîchères et des
forêts, à 25 km au nord de la ville de Nantes, france.
Au sein d’un projet d’expansion massives, mal nommé « Eco-métropoleédu »grand-ouest", le gouvernement local s’est approprié à peu-près 1000
hectares de terres pour faire place à la construction d’un projet
cyniquement labellisé Haute Qualité Environnementale : un nouvel aéroport,
une autoroute, une ligne TGV.
Cette zone est connue sous le nom de « ZAD » : " Zone d’aménagement
différé", et pour nous qui résistons, Zone à défendre.
Depuis l’annonce du projet, des résidents locaux et des fermiers ont
organisé leur propre résistance à travers des pétitions, des
manifestations, des occupations avec des tracteurs, des blocages...
Suite à des actes de sabotages durant les forages (analyse du sol en vue
des travaux) au printemps/automne 209, la zone était gardée militairement
par 150 policiers/militaires, qui étaient là pour protéger les machines
impliquées dans les travaux.
En septembre 2009, après le camp Action Clmat sur la ZAD, un appel a été
lancé pour occuper les maisons abandonnées et les zones menacées de la ZAD
avec le soutien des locaux résistant à l’aéroport.

Cet appel a été entendu, et il y a maintenant quelques 16 lieux occupés
sur la ZAD, incluant des corps de fermes vides, caravanes sur des terrains
abandonnés, forêts et jardins collectifs.
Le 15 juillet 2010, les autorités ont délivré des papiers à 5 lieux
occupés, annonçant que les occupants-e-s devaient quitter les lieux avant
le 5 juillet, ou faire face à une procédure judiciaire et des expulsions.
Dans la même journée, un accord avait été signé par 5 bureaucrates sans
importance pour financer le projet d’aéroport. Le 29 juillet 2010, 40
personnes ont occupé le conseil général à Nantes. Le lendemain, il était
rendu public que le contrat de la construction de l’aéroport était
attribué à la compagnie multinationale Vinci.

Les premiers travaux ont déjà commencé sur le barreau routier où
l’autoroute serait construite pour l’aéroport (débroussaillages...).
En août 2010 la ville de Nantes publiait un appel d’offre pour une
compagnie de sécurité qui garderait en permanences les sites et zones de
construction sur la ZAD.
Mais nous ne partirons pas si facilement. Occupé-e-s à faire pousser de la
nourriture pour nous nourrir ces prochaines années, chercher des zones à
occuper et construire nos défenses sur la ZAD, nous nous implanterons
toujours plus profondément et nous nous préparons pour la lutte..

Début décembre 2010, des militants du mouvement BREIZHISTANCE de toute la
Bretagne ont symboliquement et en signe de solidarité cadenassé et placé
une banderole aux entrées d’une dizaine entreprises appartenant au groupe
Vinci. A Carquefou (44) Eurovia Atlantique 3 rue de la Métalurgie et
Eurovia Management 20 rue de Bel Air, Saint-Herblain (44) SOGEA 11 rue
Palach et Vinci Energie rue Berthelot, Questembert (56) EGC Ouest ZI de
Lenruit, Graces (22) Eurovia Bretagne rue Locmenar, Brest (29) Eurovia
Bretagne 7 rue Kastler, Saint-Grégoire (35) Vinci Construction et SOGEA
BTB Parc de Brocéliande, et Rennes, Eurovia 45 rue du Manoir de Sévigné.

Nous appelons les paysan-ne-s sans-terre, ou les citoyen-ne-s, à se
réapproprier les terres délaissées dans la zone du projet.

Participer au réseau téléphonique pour organiser un soutien rapide en cas d’urgence liée à la lutte contre le projet d’aéroport : contact-phone (at) riseup.net
Tous renseignements au 06 71 00 73 69 ou acipa.info@free.fr et sur
http://acipa.free.fr
Plein d’infos sur indymédia Nantes :
https://nantes.indymedia.org/article/15973
https://nantes.indymedia.org
Assemblées générales populaires à 19h un vendredi sur 2 au lieu-dit "La pointe,
Fay de Bretagne.

PDF - 426.1 ko
Planche 4 tracts cendres d’avion

1 Message

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
conception graphique par c.bavota, Juan Gordillo & la Fabrique du Libre sous licence GPL